Comment fonctionne le bio ?

Le fonctionnement de l’agriculture biologique dans tous les domaines est presque identique aux autres types d’agriculture, et les agriculteurs peuvent obtenir les mêmes résultats. Les agriculteurs biologiques ont un certain nombre d’avantages par rapport aux agriculteurs non biologiques. Le plus important est qu’ils bénéficient d’une protection garantie contre les maladies et les parasites des cultures.

Amendement du sol : pour une bonne fonctionnement du bio

Le premier avantage de l’agriculture biologique est l’amendement du sol. L’agriculture biologique est une façon de vivre en harmonie avec la nature. Elle consiste à cultiver sans utiliser de pesticides, d’engrais de synthèse et de semences génétiquement modifiées. Les fermes biologiques sont également exemptes d’herbicides et d’autres produits agrochimiques nocifs pour l’environnement. L’objectif principal de l’agriculture biologique est de maintenir la fertilité du sol par la rotation des cultures, le compostage et le paillage.

La matière organique présente dans le sol contribue à maintenir le niveau de ph du sol, qui est essentiel au bon fonctionnement du système biologique. Les amendements du sol comme le fumier, le compost, la mousse de tourbe et le lombricompost contribuent à améliorer la structure du sol, sa capacité de rétention d’eau et sa capacité de rétention des nutriments, respectivement.

Diversité et équilibre naturel

L’agriculture biologique repose sur le principe de l’équilibre naturel. Cela signifie que toutes les créatures vivantes ont le droit d’exister et d’être en harmonie les unes avec les autres.

L’agriculteur ne peut travailler avec ce principe que s’il le vit lui-même. Un agriculteur doit être capable de voir la beauté de la terre, de ressentir sa puissance et de la nourrir de ses soins attentifs. Il doit également être capable de voir comment ses cultures sont affectées par le temps et ce dont elles ont besoin pour bien pousser.

L’agriculteur biologique travaille avec les cycles naturels, qui sont contrôlés par la nature elle-même et non par les êtres humains. Il travaille avec toutes sortes de plantes, d’animaux et d’insectes afin de créer un environnement sain pour la vie sur Terre.

La production durable pour le bon fonctionnement

L’agriculture biologique produit des aliments sains pour l’homme et l’environnement. Elle n’utilise pas de pesticides, d’herbicides ou d’engrais de synthèse ; elle n’utilise pas d’organismes génétiquement modifiés ; elle évite la plupart des commodités modernes comme l’irradiation et les antibiotiques dans l’alimentation du bétail ; et elle encourage les prédateurs comme les oiseaux et les insectes à garder les parasites sous contrôle.

Les normes biologiques sont fixées par des organisations telles que l’American Society for Nutritional Education (ASN), l’American Agricultural Standards Board (AABB) et le ministère américain de l’agriculture (USDA). Ces normes visent à garantir que les produits étiquetés « biologiques » répondent à certains critères relatifs à leurs méthodes de production, leurs ingrédients et leur transformation.

Plus de publications
Partagez votre amour